mardi 21 mars 2017

Trichodesmium erythreum, Corallium rubrum, Centropyge flavissimus

Photo : Centropyge flavissimus - Aqua Press, droits réservés.
Le quizz du 21 mars 2017. En aquariophilie marine comme ailleurs, il existe des contrevérités ou des faux amis qui sont bien installés dans les esprits et donc difficiles à éradiquer. Pour en venir à bout de manière ludique, nous vous proposons un quizz régulier, qui se veut éducatif sans se prendre au sérieux.

Cherchez l’intrus : Trichodesmium erythreum, Corallium rubrum, Centropyge flavissimus.


Réponse :

Erythreum et rubrum désignent la couleur rouge (erythros en grec et ruber en latin). Les Romains avaient baptisé la Mer Rouge « Mare Erythreum ». L’Erythrée, pays qui borde la Mer Rouge, tire son nom de cette origine. Trichodesmium erythreum est une cyanobactérie qui devient rouge lorsqu’elle meure. Elle forme d’immenses colonies que l’on apercevoir à la surface de l’eau sous forme de trainées rougeâtres. Les marées rouges produites par ces micro-algues, ainsi que par d’autres cyanobactéries et dinoflagellés, auraient donné son nom à la Mer Rouge. Corallium rubrum est le fameux corail rouge de Méditerranée. Non-photosynthétique et se nourrissant de plancton, il se développe très lentement sur les falaises et les parois de grottes semi-obscures baignées d’une eau à 15°C. Son squelette dense et rouge est utilisé en joaillerie depuis l’Antiquité. Particulièrement recherché, sa surexploitation par le commerce grec a provoqué sa quasi-disparition dans le Sud de la Gaulle dès le IIIème siècle avant JC. La surexploitation des ressources n’est donc pas un problème nouveau ! Flavus signifie jaune en latin et flavissimus jaunissime. On retrouve la même racine dans flavescens, jaunissant.
Photo : Centropyge flavissimus - Aqua Press, droits réservés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire