mardi 21 février 2017

Osmolateur : deux règles de bon sens

Les variations de niveau de l’eau ne sont pas toutes liées à l’évaporation. Par exemple, une surverse obstruée entraîne éventuellement une baisse du niveau d’eau dans la cuve technique et sollicite le détecteur de niveau. La prudence s’impose afin de ne pas rajouter plus d’eau douce que nécessaire, ce qui ferait potentiellement chuter la salinité en particulier pour les petites installations. Il faut donc mesurer la densité régulièrement, même en présence d’un osmolateur. Attention, il faut veiller à bien dimensionner sa cuve technique de sorte à ce qu’un dysfonctionnement de l’osmolateur qui viderait la cuve d’eau douce n’entraîne pas de débordement. Lors de tels évènements, un second capteur d'arrêt s’avère fort utile.
Photo : Sabine Penisson, droits réservés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire