lundi 6 février 2017

Le dimorphisme sexuel chez Oxycirrhites typus


Le dimorphisme sexuel est toujours sujet à débat chez les biologistes marins tant il est difficile à cerner, en particulier pour les poissons dont le mode de reproduction est pélagique. Oxycirrhites typus ne déroge pas à la règle : la plupart des poissons-faucons sont hermaphrodites protogynes (c’est-à-dire qu’ils naissent femelle puis deviennent mâle), mais ce ne serait pas le cas d’O. typus, qui possèderait un réel dimorphisme sexuel (sans hermaphrodisme) avec une femelle qui serait plus grande que le mâle. D’un point de vue pratique, on constate qu’en introduisant deux spécimens de taille différente, on obtient presque toujours un couple. Photo : Gireg Allain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire