samedi 4 février 2017

Chaetodon spp. : un régime alimentaire pointilleux

Les chaetodontidés portent le nom vernaculaire de poisson-papillon. En effet, la plupart d'entre eux passent leur temps à butiner les massifs coralliens afin de se nourrir des polypes. En captivité, il est fondamental de se rapprocher le plus possible de leur régime alimentaire naturel. Les polypes des colonies zooxanthellées sont formés d'acide aminés d'origine animale (le tissu du polype) mais également végétale, du fait des algues symbiotiques. Il est donc important de distribuer un repas complet, c'est-à-dire omnivore. Un régime exclusivement constitué d’aliments d'origine animale induit en erreur car le poisson se nourrit mais s'amaigrit (formation de carences) alors qu'un repas incluant des aliments végétaux fournit un bol alimentaire qui permet de garder une croissance équilibrée et un très bon état sanitaire, dont un système immunitaire très réceptif.

Le conseil que l'on peut donner aux aquariophiles qui désireraient acquérir un poisson-papillon est de lui distribuer un repas omnivore, qui comprend par exemple de la fleur de brocoli et du broyat de haricot vert cru, complétés avec des moules et des crevettes broyées, ainsi que des artémias (de préférence vivants pour conserver un maximum de vitamines).

Il faut éviter certaines espèces (C. meyeri ou C. ornatissimus, par exemple), corallivores strictes qui consomment un type de polype particulier et dont l'organisme se carencerait de toute façon.

Photo : Chaetodon adiergastos est présent dans le pacifique occidental: îles Ryukyu et Taïwan aux Philippines, Java, Indonésie et nord-ouest de l'Australie. Dans le milieu naturel, les adultes vivent en couples ou en groupes, habituellement près de colonies de coraux mous. Les juvéniles sont solitaires à l’abri de récifs peu profonds. Ils se nourrissent de coraux, de crabes, de vers et d'autres invertébrés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire