mercredi 10 août 2016

Pelagia noctiluca, Lampyris noctiluca, Noctiluca scintillans

Lampyris noctiluca ou vert luisant. Photo : Eric Isselée
Le quizz du 10 août 2016. En aquariophilie marine comme ailleurs, il existe des contrevérités ou des faux amis qui sont bien installés dans les esprits et donc difficiles à éradiquer. Pour en venir à bout de manière ludique, nous vous proposons un quizz régulier, qui se veut éducatif sans se prendre au sérieux.

Cherchez l’intrus : Pelagia noctiluca, Lampyris noctiluca, Noctiluca scintillans.

Réponse :

Noctiluca signifie littéralement luire dans la nuit. Il est très souvent utilisé pour les noms latins des organismes qui émettent de la lumière par bioluminescence. La pélagie Pelagia noctiluca est une méduse très urticante qu’on rencontre fréquemment en Méditerranée et dans de nombreuses autres eaux tempérées et chaudes. Son mucus émet de la lumière lorsque la méduse est ballotée par les vagues. Le noctiluque Noctiluca scintillans fait partie des nombreuses espèces de plancton luminescent. Il s’agit d’un gros dinoflagellé qui vit proche de la surface. Il émet de la lumière lorsque la surface est agitée. La lumière produite peut être suffisamment conséquente pour trahir le déplacement d’un navire la nuit. Dans « Vingt-mille lieux sous les mers », Jules Vernes décrivait ainsi le phénomène : « Le Nautilus flottait au milieu d'une couche phosphorescente, qui dans cette obscurité devenait éblouissante. Elle était produite par des myriades d'animalcules lumineux, dont l'étincellement s'accroissait en glissant sur la coque métallique de l'appareil. (…) Il y avait là une vigueur et un mouvement insolites ! Cette lumière, on la sentait vivante ! ». Lampyris noctiluca est le nom du ver luisant. Ces coléoptères, et leurs proches cousines les lucioles, font partie des rares espèces terrestres capables de bioluminescence.

Photo : Lampyris noctiluca ou vert luisant. Photo : Eric Isselée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire