samedi 25 juin 2016

PER, PAR, PUR

Le quizz du 25 juin. En aquariophilie marine comme ailleurs, il existe des contrevérités ou des faux amis qui sont bien installés dans les esprits et donc difficiles à éradiquer. Pour en venir à bout de manière ludique, nous vous proposons un quizz par jour, qui se veut éducatif sans se prendre au sérieux.

Cherchez l’intrus : PER, PAR, PUR.

Réponse :

La PAR, pour « Photosynthetically Active Radiation », désigne la part du spectre lumineux qui est utilisable par les végétaux pour réaliser la photosynthèse. Ce spectre s’étend de  400 à 700 nm, correspondant à peu près à la fraction du spectre lumineux qui est visible pour l’œil humain. Le PAR est quantifié en micromoles de photons par mètre carré et par seconde (µmol/m²/s). Cette mesure donne le flux en photons utiles à la photosynthèse en un point donné. Le PUR, ou « Photosynthetic Usable Radiation », est la fraction du PAR qui est effectivement utilisée par un organisme photosynthétique donné. Cette fraction dépend des pigments présents dans l’organisme concerné. Algues bleues, rouges ou vertes n’ont pas la même composition en pigments et n’absorbent donc pas toutes les longueurs d’onde de la PAR avec la même efficacité. Pour des questions pratiques, la PAR est plus utilisé que la PUR. En bac récifal où l’on cherche à favoriser l’activité photosynthétique des zooxanthelles, qui sont plus particulièrement adaptées aux longueurs d’ondes courtes, il faut favoriser une source lumineuse riche en bleu et dont la PAR varie entre 100 et 500 µmol/m²/s. PER, ou polyéthylène réticulé, est une matière utilisée dans la fabrication des réseaux d’eau sanitaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire